MONTELIMAR SORTI DE LA COUPE DE FRANCE

COUPE DE FRANCE (7ième tour)

CREST (R3) 2- MONTELIMAR (R1) 0

Face à une équipe de Montélimar  loin de ses gammes habituelles, les Crestois auront  eu le grand mérite de gommer la différence de niveau en se montrant plus réalistes mais encore plus déterminés pour remporter ce derby que constituait ce septième tour de coupe de France. C’est une évidence!

Mais, sans vouloir diminuer la performance de nos voisins Drômois force est de reconnaître que les  Nougatiers n’auront pas été aidés par l’état d’un terrain inapte à ce niveau de compétition et non plus par un  arbitrage qui n’aura pas eu semble -t-il toute la finesse que confère la fonction.

Quand à Montélimar on menace de suspendre le terrain pour le moindre manque de sécurité,  de leur côté les responsables de Crest auront eu beaucoup de chance ou d’appuis pour obtenir l’homologation surprise d’un rectangle  pas du tout adapté à l’enjeu de la soirée. Par ailleurs, bien que nous n’avons pas pour habitude de s’étaler sur l’arbitrage que l’on s’efforce de faire respecter on supposera simplement que les centaines de spectateurs massés sur le pourtour d’une main courante,située à guère plus d’un mètre à peine des joueurs, auront pu influencer certaines décisions. Notamment lors de la distribution généreuse de cartons !.

Bref ! Les griefs en partie étalés ceux -ci ne doivent en rien enlever du mérite au résultat final de ce match.  Aussi  pour conclure nous ne manquerons pas de féliciter les  joueurs de Crest pour leur belle qualification tout en leur souhaitant bon vent pour la suite de la compétition.

Quant aux Montiliens seul le championnat comptera désormais.